Installation du WSO (Web Service Optimizer) sur VMware

Introduction

Le présent document s’adresse à des administrateurs confirmés d’infrastructures virtualisées. Il a pour but de vous conseiller lors de la configuration WSO®.

Comme tout type de système d’exploitation, le déploiement d’un WSO® virtuel nécessite une bonne connaissance du fonctionnement général de la solution, et dépend de tout un ensemble d’éléments que le client se doit de prendre en considération (accès réseaux, nombre total de ceBox®, ressources physiques du serveur hôte, gestion et évolution de la charge, etc…).


Wisper peut uniquement fournir les minimums requis constituant la VM WSO®. Vous trouverez ci-après, les configurations à respecter impérativement pour assurer un fonctionnement normal :

• Toutes les cartes réseaux du serveur hôte doivent être au minimum des cartes réseaux gigabits connectées à des ports gigabits Full Duplex.

16Go de RAM est la recommandation minimum pour le dimensionnement RAM de votre WSO®.
En fonction du nombre de ceBox® nécessaire à votre parc informatique, la quantité de RAM de votre WSO® pourra être augmentée.

• Le dimensionnement du stockage se fera en fonction du nombre de master. Il faut donc 300 Go au minimum

• Concernant le Processeur :

  • Si vous avez l’option NUMA, il est conseillé de l’utiliser.
    NUMA est utilisé pour optimiser les performances CPU de la machine virtuelle sans augmenter la charge sur le bus de processeur hôte.

http://blogs.technet.com/b/pracheta/archive/2014/01/22/understanding-why-numa-is-useful-with-windows-server-2012.aspx

  • Le minimum requis est 4 CPU.
    Il est possible en fonction du nombre de ceBox® et de master que nous vous demandions d’augmenter le nombre de CPU.

❗️

Attention

Le paramètre spanning-tree portfast est le paramètre spanning-tree à privilégier

📘

Remarques:

Pour une mise en production, Wisper vous préconise d’effectuer vous-même en amont, tout un ensemble de tests afin de valider le nombre de CPU nécessaire pour la VM WSO®. Il faut prendre en compte l’ensemble des éléments qui constituent votre infrastructure.

❗️

Attention

Il y a un test Benchmark lors de l'installation du WSO.

Il faut que le test Benchmark (taux de transferts) soit supérieur ou égale à 100 MB/s soit 100 Mo/s.
Le WSO® est fortement sollicité en lecture / écriture (i/o disk).

Configuration des VM WSO®

VMware vSphere 6


La configuration pour la création de la VM :
  • Version de Machine virtuelle : Version 8
  • Système d’exploitation Client : Linux2.6 (64bits)
  • CPU : Sockets virtuels : 4 sockets virtuels et 2 noyaux par socket.
  • Mémoire : 16 Go
  • Network : VMXNET3, carte physique dédiée
  • Taille du Disque : entre 500 Go minimum (voir introduction)
  • Contrôleur Disque : VMware ParaVirtual
  • Provisionnement disque : Il est conseillé d'utiliser le Provisionnement statique immédiatement mis à zéro.
  • Type de disque : SCSI (privilégier un disque SSD pour déploiement massif)

Commentaire : Dans les paramètres d’option de démarrage, sélectionner EFI.

❗️

Attention

Il faut savoir que le virtual switches et le port groups doivent être en autorisé sur le mode espion ( promiscuous mode ).

❗️

Attention

Provisionnement statique mis à zéro en différé :

Cela signifie que si vous définissez un disque dur d'une taille de 40 Go, les 40 Go seront directement alloués sur le disque dur et que VMWare préparera une petite partie du disque prête à être écrite lors de la création du disque dur virtuel, le reste est différé c'est à dire qu'il sera préparé au fur et à mesure que la machine virtuelle en a besoin.

Avec cette méthode la création du disque dur virtuel est plus rapide car VMWare passe moins de temps à le préparer.

Provisionnement statique immédiatement mis à zéro :

Cela signifie que si vous définissez un disque dur d'une taille de 40 Go, les 40 Go seront directement alloués sur le disque dur et que VMWare prépare l'intégralité du disque dur, pour qu'il soit intégralement prêt à être écrit.

Cette méthode rend la création du disque dur virtuel plus lente que la méthode précédente.

Provisionnement dynamique :

Avec cette méthode, le disque dur virtuel est créé au fur et à mesure que vous en avez besoin, la taille n'est donc pas directement allouée sur le disque dur. Cette méthode peut faire baisser les performances car le disque dur virtuel peut être écrit à différents endroits du disque dur physique, cela ralenti l'accès aux données.

D'après les différents tests réalisés en interne, on tend à confirmer que le paramètre le plus adapté à la création du disque dur WSO sous esx est Provisionnement statique immédiatement mis à zéro.

Installation WSO

• Depuis l’e-mail de mise à disposition du produit, télécharger :

  • Le fichier d’installation neocebox-xxx.iso

• Depuis l’e-mail Données d'Authentification neo ceBox® pour l’utilisateur cebox, récupérer :

  • Votre Code d’activation
  • Votre Client Name
  • Votre Nom d’utilisateur : cebox

❗️

Attention

Il faut utiliser le code d'activation et le client name de l'utilisateur cebox

Booter sur l’ISO et choisir :
•Install OptimizerBooter sur l’ISO et choisir :
•Install Optimizer

Booter sur l’ISO et choisir :
•Install Optimizer

Une fois le système de fichier installé et le WSO prêt à être configuré, la page suivante s'affiche.

❗️

Attention

Il faut mettre le masque en notation CIDR
255.255.255.0 --> 24

GATEWAY / PASSERELLEGATEWAY / PASSERELLE

GATEWAY / PASSERELLE

VLAN.
Vous indiquerez le TAG Vlan de votre WSO® uniquement si le port switch est taggué (Nome 802.1q tagged port ou switchport mode trunk).
Par contre, si le port switch du WSO® est untag ou switchport mode access, alors vous entrerez la valeur 0 (0 = no vlan)VLAN.
Vous indiquerez le TAG Vlan de votre WSO® uniquement si le port switch est taggué (Nome 802.1q tagged port ou switchport mode trunk).
Par contre, si le port switch du WSO® est untag ou switchport mode access, alors vous entrerez la valeur 0 (0 = no vlan)

VLAN.
Vous indiquerez le TAG Vlan de votre WSO® uniquement si le port switch est taggué (Nome 802.1q tagged port ou switchport mode trunk).
Par contre, si le port switch du WSO® est untag ou switchport mode access, alors vous entrerez la valeur 0 (0 = no vlan)

❗️

Attention

Dans 90% des cas il faut mettre 0 dans le VLAN car le port group va faire le tag pour la VM

Client Name de l'utilisateur ceboxClient Name de l'utilisateur cebox

Client Name de l'utilisateur cebox

code d'activation de l'utilisateur ceboxcode d'activation de l'utilisateur cebox

code d'activation de l'utilisateur cebox

📘

Information

L'activation code est composé de 6 blocs de 4 caractères (ZYXW-VUTS-RQPO-NMLK-IHGF).
Il faut impérativement respecter la case.

❗️

Attention

Il est important que le WSO soit à l'heure. S'il y a un décalage de temps la communication avec le Cloud ne se fera pas.

❗️

Attention :

En cas de mauvaise clé saisie, de client name incorrect ou alors un problème de flux, plusieurs situations peuvent survenir.

Situation 1 : Le client name est redemandé, saisir de nouveau le client_name en s'assurant qu'il est correct
Situation 2 : La clé d'activation est redemandé, saisir de nouveau en s'assurant que la clé est correct (respect de la case, longueur, ...)
Situation 3 : Le WSO affiche en continu "Tunnel Configuration Error", la clé ou le client name a mal été renseigné. Il faut réinstaller ou installer de nouveau le WSO.

Situation 4 : Dans la fenêtre "Script" le message est "Error Tunnel setting .... notAuthorized", la clé ou le client name a mal été renseigné. Il faut réinstaller ou installer de nouveau le WSO.

Le WSO® fait alors une vérification de votre hardware et affiche la page System Information.

Lorsque l'installation du WSO est terminée, cet affichage doit apparaître.
Un e-mail de confirmation d’enregistrement est alors envoyé à la personne désignée comme étant l'administrateur ceBox®.

WSO® (Web Service Optimizer)

Fonctionnement


• Le WSO® est un gestionnaire de flux, un proxy et le serveur ntp pour les ceBox®.
• Une fois démarré, le WSO® scrute le gestionnaire de messages à intervalle régulier en quête de messages qui lui seraient destinés. Il dispose ainsi de l’IP de la console pour lui adresser les flux sflow.
• Le WSO® concatène les sflows envoyés par les ceBox® et les transmet dans un nouvel sflow global à sa (ses) console(s).
• Le WSO® n’exécute pas de VM.
SchémaSchéma

Schéma


Did this page help you?